Éléments – Le classement & les révélations

Bravo à tous les participants!

Vous avez été 52 équipes pour 226 participants à vous lancer ce week-end dans l’aventure Éléments écrite et réalisée par Gus&Co et produite par 3 Chêne Culture

Classement

Voici le classement des trois meilleures équipes du week-end:

70% des participants ont réussi à aller jusqu’au bout de la quête principale. Pas mal du tout.

Aucune équipe n’est parvenue à obtenir le maximum de 30 points.

3 équipes se partagent la première place avec 25 points sur 30. Elles ont réussi la quête principale du testament (15PV) ainsi que deux quêtes annexes (+5PV chacune) sur trois.

Bravo à eux. Il s’agit de:

Audrey, Luis, Yaniv, Emily

Céline Gabriel Delphine Sébastien

Carole, Stéphane, Manon, Jérémie et Raphael

Révélations

L’histoire, la vraie

En 1401, Genève, et les Trois Chêne, sont rachetés et acquis par le duc de Savoie Amédée VIII, qui devient alors le Comte de Genève. Thônex, Chêne-Bourg et Chêne-Bougeries deviennent alors français.

En 1439, le duc de Savoie et Comte de Genève devient pape. Il prend alors le nom de Félix V.

Un pape était donc Genevois! À l’époque, à cause du Grand Schisme d’Occident, il n’y avait pas un, mais trois papes différents, tous plus ou moins reconnus par l’église.

En 1449, une date importante, la situation entre les trois papes essaient de se clarifier pour n’en retenir qu’un seul. C’est Nicolas V qui est choisi pour devenir le seul et unique pape.

Félix V, le duc de Savoie et maître de Genève, décide donc d’abdiquer pour laisser la place au seul pape. Il reprend alors son nom d’origine, Amédée VIII, et est surnommé Le Pacifique pour la reconnaissance d’avoir préféré démissionner plutôt que guerroyer pour défendre son titre.

Amédée VIII est aussi connu pour avoir fondé en 1434 l’Ordre de Saint-Maurice, composé de cinq chevaliers revenus des Croisades, un ordre censé accompagner le duc et le protéger.

Deux ans après avoir abdiqué comme pape, soit en 1451, Amédée VIII décède dans son sommeil à Genève. Comme son testament l’indique, il désire être enterré à Thonon. Son corps est alors transporté de Genève à Thonon via le pont sur la Seymaz entre Chêne-Bourg et Chêne-Bougeries.

Plus tard, en 1536, les Bernois envahissent Genève pour protéger la Réforme. En 1564, La région repasse sous la domination savoyarde, puis à nouveau suisse avec Genève qui tente de d’indépendantiser.

Avec l’Escalade en 1602 et les troupes Savoyardes qui retentent de se saisir de Genève, mais qui ratent, un traité est signé en 1603. Les deux communes Chêne-Bourg et Thônex restent savoyardes et Chêne-Bougeries, de l’autre côté de la rivière Seymaz, rejoint la Suisse et la Genève protestante. Le territoire des Trois Chêne est alors divisé, appartenant à deux pays différents.

En 1816, avec le Traité de Turin, la France finit par céder Chêne-Bourg et Thônex à la Suisse. Ce n’est alors plus la Seymaz qui délimitent les deux pays mais le Foron, encore le cas deux siècles plus tard en 2018.

L’histoire, mais un peu moins vraie (à moins que?)

Et si…

Amédée VIII n’a jamais abdiqué de son plein gré. Amédée VIII n’est pas mort de mort naturelle

Amédée VIII est constamment entouré de son ordre Saint-Maurice. L’un des cinq chevaliers, François de Buxy, est un traitre et sert en secret Nicolas V.

François de Buxy menace Amédée VIII / Félix V et le pousse à démissionner. Nicolas V pourrait alors ainsi devenir le seul et unique pape reconnu. De Buxy finit par assassiner le duc en l’empoisonnant deux ans plus tard.

Sauf que.

Entre temps, Amédée VIII a eu le temps de rédiger un autre testament, secret, caché avec ses affaires personnelles.

De Buxy apprend l’existence du testament, mais trop tard, il est déjà empaqueté sur le convoi qui suit la dépouille du duc en partance pour Thonon.

De Buxy monte un plan machiavélique, engager une troupe de brigands des Trois Chêne pour attaquer et cambrioler le convoi quand celui-ci passerait sur le pont de la Seymaz. De Buxy promet aux brigands qu’ils pourraient garder la totalité du butin, tandis que lui ne garderait que les documents et parchemins.

Une fois l’attaque passée, le chevalier décide de ne laisser aucun témoin et se débarrasse un à un des brigands.

Sauf un.

Un brigand a eu le temps de cacher les documents convoités en plaçant quatre indices dans les Trois-Chêne. Quatre indices qui permettraient de retrouver le testament, le fameux « trésor« .

Ce testament incrimine donc François de Buxy, l’un des chevaliers de l’ordre de Saint-Maurice, mais surtout le nouveau (et seul) pape Nicolas V.

Si vous l’avez trouvé, qu’avez-vous décidé de faire avec lui? Le rendre aux autorités genevoises? Le rendre à votre grand-père qui avait récupéré la lettre-parchemin du dernier brigand (le parchemin de départ)? Ou le détruire, tout simplement? Pas un choix facile.

Si les autorités mettent la main dessus, et surtout les autorités françaises, cela pourrait changer la géopolitique européenne. Un pape savoyard ayant régné sur Genève aurait mérité de conserver son titre pontifical? La Savoie, et Genève, auraient alors dû être le nouveau Vatican. Et donc protégé. Genève devrait donc encore appartenir aujourd’hui à la… France.

A la question: si vous l’avez trouvé, que faites-vous du trésor, voici les résultats. Une question qui ne donnait pas de points mais qui demandait un choix éthique, moral, historique. Une seule équipe a choisi de le détruire. La… meilleure solution???

Et au fait, comment découvrir tout ceci?

Grâce aux cinq coffres (4+1 final sous la fontaine) disséminés et dissimulés par Hector Kymerion, le survivant, et ses parchemins:

Et au fait?

Et les personnages?

Les avez-vous tous rencontrés pendant l’aventure? Ne vous en manque-t-il pas?

Générique

Merci à 3 Chêne Culture pour la collaboration, et surtout un grand MERCI à Isabelle Aldenkortt pour le suivi et la disponibilité. Et pour avoir soutenu le projet jusqu’au bout!

Merci à Denis Henry de Villette pour les apports historiques

Merci à Laurent Pierroz de l’Eglise Saint-François-de-Sales

Merci à toute l’équipe Gus&Co pour le projet, et surtout à Julien Fonck pour le chapitre du Vieux-Chêne, le drone et le trailer, pour Yann Gentil pour l’énigme de l’église, pour Ines à la régie, pour Isa pour les armoiries, pour Cecilia, Zoé, Hastie et Teo à l’accueil. Et enfin, surtout, pour Coco, ma muse amusée aux mille idées (voire plus).

Rendez-vous à la prochaine aventure Gus&Co en collaboration avec le Musée Ariana

Le Pyrim de Cobalt

Jeudi 8 novembre de 20h à 22h

Une aventure à vivre avec de vrais acteurs pour découvrir la collection et le Musée Ariana

Suivez nous sur FB pour ne pas rater l’ouverture des inscriptions